« Ni bébé-papiers, ni papa-relais »: MERCI à la maman qui nous a envoyé ce texte!

Un bébé-papiers, vous savez ce que c’est ? Un petit être humain qui a été mis au monde pour qu’un homme – souvent africain – ait l’immense honneur d’avoir accès à la Terre Promise Européenne. Et qu’une femme – souvent une quarantenaire – ait l’immense honneur de se faire faire un gosse, alors que sa dégaine décrépie menaçait méchamment son désir viscéral d’enfanter.

Un papa-relais, il y 1 mois, je ne savais pas ce que c’était. C’est une épaule où s’appuyer avant de s’écrouler. Ou pleurer avant de se relever. Ce sont des mains qui massent, cuisinent, rangent, nettoient. C’est un papa qui permet de somnoler, de prendre l’air, de lire, d’écrire, de se brosser les dents. Un papa qui va endormir bébé pour laisser les tétons de maman cicatriser. Et c’est le meilleur jouet qui ait jamais été inventé.

Mon bébé n’est pas un bébé papier. Mais parce qu’on doit d’abord le prouver, son papa n’est pas un papa relais.